jeudi 4 juillet 2013

Sans âge - Gail Carriger


Et nous voilà donc arrivés au terme des aventures d'Alexia Tarabotti, non sans une certaine tristesse pour ma part. Tout du long, ce cycle du Protectorat de l'Ombrelle aura été un authentique plaisir de lecture, drôle et diablement bien pensé. Ce dernier volume, Sans âge, ne fait pas exception à l'affaire, c'est même une forme d'apothéose.

Nous retrouvons Alexia deux ans après les événements de Sans cœur, fort occupée à jouer les mécènes pour son amie Ivy quand elle ne doit pas empêcher sa fille, Prudence, de déclencher une nouvelle catastrophe à cause de ses dons bien particuliers.

Dans ce contexte, une invitation en Egypte de la doyenne des vampires n'est pas forcément ce qu'elle attendait, mais vu que cela ne se refuse pas, la voilà qui s'embarque à bord d'un navire avec mari et enfant pour y répondre.

Il n'est pas toujours facile de conclure une histoire avec brio, mais Gail Carriger a parfaitement réussi son coup avec Sans âge. En effet, sous prétexte d'un voyage en Egypte, l'auteure fait revenir sur le devant de la scène tous les protagonistes rencontrés au cours des différentes histoires, révèle quelques mystères qui restaient en suspens et surtout arrive à offrir une conclusion pour tous les personnages principaux. L'histoire se referme donc sans qu'on réclame à corps et à cri une suite.

(même si celle-ci est prévue si j'ai bien compris ce que disait Gail Carriger aux Imaginales)

Une fois n'est pas coutume, on rit beaucoup à la lecture, autant de cet étrange univers victorien que des péripéties étranges des héros et des remarques affreusement pragmatiques d'Alexia à ce sujet. Mais ça a aussi été une lecture très émouvante (j'ai bien failli verser une petite larmichette).

La relation entre Alexia et Lord Maccon arrive en quelque sorte à maturité dans Sans âge. C'est un peu difficile à expliquer mais on est loin du détournement des clichés du début. Les échanges sont touchants, tout simplement, c'est un couple marié qui a trouvé son bonheur et sa stabilité, et qui fonctionne (presque) sans anicroches.

Pour la petite anecdote, si je trouvais un peu lourdingue dans Sans forme le fait de les voir partir faire des galipettes dans le lit toutes les cinq pages, cela m'a beaucoup moins gêné dans ce tome où l'auteur fait preuve d'une réelle inventivité pour décrire ce genre de scène :
« Lord Maccon déclina le digestif et le jeu de cartes. Lady Maccon déclina une promenade sur le pont. A la place, ils rentrèrent ensemble dans leurs quartiers privés. Alexia, songeant au livre sur l'anatomie qu'elle avait chipé, suggéra qu'ils profitent de la paix relative du voyage […]. Conall fut tout à fait d'accord, mais sembla penser que les livres n'avaient aucun rôle à jouer dans cette activité.

Ils trouvèrent un compromis. Alexia sortit son ouvrage et utilisa Conall comme spécimen d'étude. Elle s'enthousiasma à l'idée de pouvoir déterminer où étaient situés divers organes de l'extérieur, ce qui impliquait de le tâter et de le tapoter du bout des doigts. Conall étant chatouilleux, cela conduisit à une petite bagarre. Alexia finit par perdre possession du livre, de ses vêtements et de ses battements de cœur, mais la session d'étude fut considérée, du moins par Conall, comme un succès retentissant. »
A noter que ce volume contient une deuxième histoire d'amour que j'ai trouvé également très touchante, mais je ne vous en parle pas plus que ça, spoilers !

En tout cas Sans âge est une très belle fin pour ce cycle (qui reste une de mes plus agréables découvertes de ces dernières années). Si vous n'avez encore jamais lu cette série, vous n'avez plus aucune excuse pour le faire maintenant qu'elle est entièrement traduite en français !


CITRIQ

9 commentaires:

Olya a dit…

Bien sur, je n'ai pas lu ton article, vu que je viens à peine de commencer le tome 3, mais je le lirai quand j'aurai terminé la série !

Nariel Limbaear a dit…

Oui, la deuxième histoire d'amour est toute mignonne, j'espère que ça finira bien pour eux tout de même !

JainaXF a dit…

J'ai vraiment adoré cette conclusion aussi, tout y est équilibré, le danger, les révélations, les histoires d'amour (et moi aussi j'ai appréciée l'intrigue beta !) !
Vraiment une série sympathique qui donne envie de suivre l'auteur !

J.a.e._Lou (Rêve général) a dit…

Haaannn ! Faut que mon barbu me l'offre absolument pour mon anniv'.
Je veux savouaaarr !

J'ai juste survolé ton avis hein, pas lu en détail pour ne pas risquer de me faire spoiler, mais rien que ce que j'ai lu me donne franchement envie.

* Barbuuuu ! Au rappoooort è_é ! *

Vert a dit…

@Olya
Oui effectivement ne lis pas sinon tu vas te faire spoiler des choses (mais rien sur le tome 5, heureusement !)

@Nariel
J'espère aussi !

@JainaXF
J'ai hâte de lire ses autres bouquins pour ma part.

@Jae_Lou
Normalement je spoile pas l'intrigue. Bon courage pour convaincre ton barbu ^^

Blop a dit…

Je suis d'accord, d'accord, et même d'accord avec toi.
Et je ne comprends vraiment pas comment les autres on fait pour ne pas lire cette série !!
Pour ma part, j'apprécie particulièrement qu'elle soit finie. 5 tomes, ça va, ce n'est pas trop long, et tout est bouclé.

Vert a dit…

Les gens qui ne l'ont pas lu ne l'ont jamais eu entre les mains, voilà tout !
Je suis curieuse de voir ce que va donner son autre série pour ma part ^^

Acr0 a dit…

J'ai trouvé moi aussi que la saga était bien conclue... je n'aurai pas vu une autre fin (surtout aussi touchante). Une suite à cette série-là ? Car je sais qu'est paru en VO le premier tome du spin-off sur Prudence.
Huhu j'ai relevé le même extrait que toi :D

Vert a dit…

@Acr0
En VO c'est Finishing School qui est en cours (le tome 2 sort bientôt je crois, j'espère bien qu'on aura une VF assez vite). La suite avec Prudence c'est pour plus tard je crois.