dimanche 26 mai 2013

Cleer - L. L. Kloetzer


De ce roman, j’avais eu beaucoup de bons échos qui ne pouvaient que piquer ma curiosité. Du coup, le voyant me tendre les bras lors de mon dernier passage en bibliothèque, je l’ai pris, et aussitôt lu dans la foulée.

Mais sa chronique traine, car Cleer est un de ces livres sur lesquels on ne sait que dire. Même le résumer s’avère un exercice périlleux. Dire qu’il s’agit simplement de l’histoire de deux cadres (jeunes et dynamiques) qui travaillent pour une multinationale et résolvent les problèmes d’image du groupe (du moins sur la première histoire) ne rend absolument pas compte du contenu, et en dire plus…

J’ai donc lu Cleer, et j’ai été complètement happée. Il y a un côté décalé absolument délicieux, à raconter ainsi de façon aussi épique la vie au sein d’une entreprise, avec ses enquêtes internes, ses retournements de situations, ses complots, etc. C’est le genre de texte de SFFF (au sens large) que j’adore, pour tout ce qu’il donne à voir de la réalité par le biais d’une version déformée et amplifiée.

Ceci dit, bien que j’ai littéralement dévoré ce texte en quelques jours, prenant comme il est, j’ai eu beaucoup de mal à en tirer quelque chose, comme s’il fourmillait tellement d’idées que je n’arrivais pas à en retenir ne serait-ce qu’une seule.

(même si mon inconscient a dû capter quelque chose, à un moment il m’est venu à l’esprit que ce roman se classerait à merveille dans le fonds documentaire sur l’entreprise dans la bibliothèque où je travaille)

Un texte très étrange, original, fascinant même, que j’ai beaucoup apprécié de lire. Il m’en reste des images, des impressions, mais j’en ressors tout de même avec une impression d’avoir tourné autour sans arriver à vraiment à rentrer dedans. Un peu frustrant, mais comme la lecture était très agréable, je ne lui en tiens pas rancune.

CITRIQ

11 commentaires:

Endea a dit…

Il est vrai qu'il n'est pas facile à chroniquer celui-ci, cela dit c'est vraiment du bon roman, original comme tu le dis. Après il est déroutant aussi, j'avais eu du mal aussi à me faire une opinion tranchée, le souvenir d'avoir vraiment bien aimé mais des fois d'avoir été un peu à côté de la plaque ^^

Vert a dit…

A côté de la plaque, en effet c'est le bon terme ^^

Elessar a dit…

Je viens de le lire et j'ai rarement été autant ennuyé par un bouquin :s
Je crois que ce qui m'agace le plus c'est que je ne comprend pas pourquoi tout le monde le trouve excellent à part moi.

Tigger Lilly a dit…

J'ai eu pour ma part moins de problème à rentrer dans celui-ci que dans Anamnèse de Lady Star :D

Vert a dit…

@Elessar
Je connais ce sentiment de passer à côté d'un livre encensé par tout le monde, mais bizarrement celui-là ne m'a pas trop fait cet effet, j'ai presque rien compris mais c'était pas désagréable xD

@Tigger Lilly
Je pense que je resterais éloignée de Anamnèse pour le moment alors !

Xapur LeMystique a dit…

Je viens de l'acheter en poche, à voir...

Vert a dit…

J'hésite entre te dire "Bon courage" et "Amuse-toi bien" :D

Lhisbei a dit…

J'étais curieuse d'avoir ton ressenti :)
Mieux vaut que tu ne te lances pas dans Anamnèse parce qu'il est plus difficile d'appréhension par rapport à CLEER (parce que moins linéaire, plus puzzle)

Vert a dit…

Oui à lire vos avis je pense que je fais bien de ne pas me jeter dessus ^^

Raven a dit…

Je dois avoir au moins 4 ou 5 chroniques d'Anamnèse de Lady Star dans mon agrégateur de flux, mais pour le moment c'est Cleer que je veux. Histoire de tester les Kloetzer à deux avec un poche. J'aime bien ta chronique, paradoxalement je dirais qu'on voit bien ce que tu veux dire ! qui n'a en effet jamais été perplexe au moment d'écrire une chronique, sans pour autant se résumer à "c'était chouette, mais comment vous en parler?" ^^. Dans mes futurs achats de mai !

Vert a dit…

@Raven
Je guetterais ton avis alors ^^
(et ravie que tu m'aies comprise xD)